Présentation

L’Institut culturel Martin Luther est une association Loi 1901 dont l’objet est la valorisation des œuvres de l’esprit émanant du patrimoine luthérien, l’encouragement des échanges et des partenariats entre différents acteurs culturels, et la production d’évènements pluridisciplinaires et de publications.

Par « patrimoine luthérien », nous entendons non seulement la transmission d’un héritage de lieux de mémoire, d’archives et de traces laissées en Europe et au-delà, par le Réformateur Martin Luther (1483-1546), ses amis et ses successeurs, eux-mêmes dans la continuité d’une culture chrétienne ancienne et médiévale, mais aussi le terreau de pensée et de spiritualité qui a vu l’émergence des Églises de la Réformation en même temps qu’un contexte de créations musicale, artistique, littéraire et politique.

D’un patrimoine dans l’ordre de l’Histoire, et d’une foi dans l’ordre de l’expérience de croyants, n’ont cessé au cours des siècles de s’affirmer et de s’épanouir des choix d’engagement, des actes de créations, des convergences ou des chemins communs, ou différenciés, des Églises et du monde, une vision anthropologique renouvelée et appelée à se réformer encore.

L’Institut culturel Martin Luther s’inscrit dans cette filiation intellectuelle, spirituelle et artistique, et souhaite, en la valorisant, fédérer des artistes, des compositeurs, des auteurs et des savants, avec le public.

Comité d’honneur

L’Institut culturel Martin Luther, fondé en 2016, est placé sous le parrainage du Comité d’honneur composé de Mme Élisabeth Blaack von Einsiedel, M. Gilles Cantagrel, musicologue, correspondant de l’Académie des Beaux-Arts, M. Gilbert Dahan, directeur de recherche émérite au CNRS et directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études (sciences religieuses), Mme Hyun-Hwa Cho, organiste et compositrice, M. Rudolf Klemm, responsable de la Neue Bachgesellschaft en France, le Père Thierry de l’Épine, ancien curé de Saint-Roch à Paris, membre du comité de direction du Collège des Bernardins, Mme Sylvie Le Moël, professeur de littérature allemande à l’Université de Paris-Est-Créteil, M. Jean-Rodolphe Loth, peintre, Mme Annie Noblesse-Rocher, professeur d’histoire du christianisme médiéval et moderne à l’Université de Strasbourg, M. Michel Petrossian, compositeur et Grand Prix International Reine Élisabeth, M. Philippe Terrier, professeur honoraire de littérature française à l’Université de Neuchâtel, Suisse, Mme Edith Weber, professeur émérite d’histoire de la musique à l’Université de Paris-Sorbonne.